Le brevet sur la FAT confirmé pour Microsoft

| 0 Commentaires

Malgré plusieurs tentatives d’invalidation et les derniers rejets temporaires du bureau de validation des brevets américains , la paternité de Microsoft sur le système de fichier FAT a été confirmée. Le dernier épisode de ce feuilleton qui dure depuis deux ans s’est terminé aujourd’hui puisque l’U.S Patent and Trademark Office (bureau de validation des brevets américains) est revenu sur ses précédentes décisions d’invalidation.

Au mois d’avril 2004, les différents brevets de Microsoft avaient été remis en cause par la « Public Patent Foundation ». L’U.S Patent and Trademark Office s’était alors penché sur le dossier et avait annoncé le rejet de trois brevets Microsoft en septembre 2004 et octobre 2005.

Après avoir argumenté et complété son dossier d’expertise, Microsoft aurait finalement réussi à convaincre l’U.S Patent and Trademark Office de sa paternité sur le système de fichier FAT. Microsoft va donc continuer de proposer des licences pour exploiter ce système de fichier qui est encore employé par de nombreux fabricants (notamment avec les clés USB et les cartes mémoires). Lexar serait déjà passé à la caisse… Les éditeurs de distribution Linux pourraient être dans l’obligation de faire de même s’ils souhaitent conserver une compatibilité avec le système FAT.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.