FT et Pages jaunes : le divorce

| 0 Commentaires

PagesJaunesC’est un peu la fin d’une époque qui s’amorce avec la revente par France Télécom du service PagesJaunes, qui regroupe, en plus des mythiques bottins et du service minitel les sites Internet pagesjaunes.fr et pagesblanches.fr, mais aussi du service d’annuaire téléphonique 118 008 et du célèbres site de plans et d’itineraires mappy.fr. L’opérateur historique a annoncé « donner l’exclusivité » de la cession au fond d’investissement Kohlberg, Kravis, Roberts & Co Ltd. (plus connu sous l’acronyme KKR), qui est d’ailleurs un des rares investisseurs intéressé par la reprise des 54% du groupe encore détenus par France Télécom, les 46% restant étant aux mains de petits porteurs.

L’américain est prêt à débourser 3,3 milliards d’euros pour les 150 millions d’actions détenus par l’opérateur français. Cela correspond au cours de 22 euros par action qui pouvait être observé ces jours ci à la bourse. Le groupe Kohlberg, Kravis, Roberts & Co Ltd. a en outre déclaré avoir l’intention d’acquérir plus de 95% du capital de PagesJaunes.

Alors qu’une hausse des bénéfices de 6,5% était déclarée comme étant un minimum pour le premier semestre 2006, le groupe PagesJaunes n’a pu parvenir qu’à un chiffre de 6,4%, cela à cause du lancement du service 118 008 qui, bien qu’ayant généré un chiffre d’affaire de 5,2 millions d’euros, en a coûté bien plus en publicité au groupe mis en vente. Le mouton noir de la transaction est bien évidement le service minitel, qui subit une perte de revenus de 32%. On peut se demander si l’américain va décider de stopper les activités de ce service, sorti perdant de son face à face avec Internet, et principalement la nouvelle interface des sites pagesjaunes.fr et pages blanches.fr qui sera disponible à la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.