Free en appelle à ses abonnés pour la fibre optique

| 0 Commentaires

De nombreux abonnés Free ont eu la surprise de recevoir cette semaine un courrier électronique de la part de leur fournisseur d’accès. Celui-ci leur explique qu’ils auront bientôt accès à une connexion en fibre optique, en lieu et place de l’actuelle ligne ADSL, et leur demande de lui fournir un certain nombre d’informations pour faciliter la mise en place de ce nouveau réseau.

« A compter de 2007, l’offre Freebox telle que vous la connaissez va évoluer, sans aucun surcoût pour vous, vers un accès en fibre optique via un réseau que nous sommes en train de déployer dans votre ville. En dépassant les limites de l’ADSL, la technologie optique vous apportera des débits garantis et plus élevés permettant d’accéder dans le futur à une multitude de nouveaux services multimédia qui viendront enrichir l’offre Free Haut Débit ».

« Afin d’optimiser les délais de raccordement de votre immeuble nous avons besoin du maximum d’informations pertinentes telles que les coordonnées de votre syndic, la présence éventuelle d’un gardien, de conditions d’accès. Vous qui connaissez votre immeuble bien mieux que quiconque pouvez apporter une contribution décisive au processus de raccordement », explique le FAI dans son email.

Contrairement à un opérateur comme Erenis, qui fonctionne sur le modèle du FTTB (Fiber To The Building), Free a pris le parti de déployer sa fibre optique jusqu’au domicile de l’abonné, ce qui implique un certain nombre de travaux au sein même des bâtiments. Avant de se lancer, le FAI a effectivement besoin de l’accord du syndic ou de la copropriété. Misant sur l’attrait de son offre de fibre optique, qui promet dans un premier temps un débit de 50 Mbps pour 29,99 euros par mois, il compte sur ses abonnés pour l’aider dans cette entreprise.

Par ailleurs, l’équipementier Cisco vient d’annoncer que le réseau de fibre optique de Free serait basé sur son architecture et sa technologie Ethernet point-à-point E-FTTH (Ethernet Fiber-to-the-Home). « Nous avons clairement pris la décision d’utiliser une architecture Ethernet FTTH point-à-point parce qu’elle répond aux besoins futurs et nous permet d’optimiser notre retour sur investissement », déclare Michael Boukobza, directeur général de Free.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.