L’ARCEP veut mutualiser la fibre optique

| 0 Commentaires

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électronique et des Postes) aimerait que les opérateurs se partagent le réseau de fibre optique qu’ils sont en train de mettre en place en France. Bien évidemment, on parle uniquement des infrastructures de génie civil (les fourreaux et la chambre), qui représentent une bonne partie du prix du déploiement.

Comme pour le dégroupage, qui a permis l’essor du haut débit en France, c’est France Télécom qui est en ligne de mire : l’opérateur historique dispose de centaines de milliers de kilomètres de fourreaux qui pourraient être utilisés avec la fibre optique. Ils sont pour le moment utilisés essentiellement pour la téléphonie et le câble, mais y intégrer de la fibre optique est envisageable. Des avantages pour les utilisateurs

Les avantages de cette mutualisation des installations sont évidents, ne serait-ce qu’au niveau pratique : les travaux de raccordement d’un immeuble ne devront être effectués qu’une seule fois, ce qui limite les nuisances pour les habitants. L’autre point intéressant est bien entendu de faire jouer la concurrence : si plusieurs fournisseurs d’accès sont présents, on peut choisir le plus avantageux.

L’ARCEP compte lancer sa consultation d’ici la fin de l’été.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.