Free lance TV perso

| 0 Commentaires

Lors d’une conférence de presse organisée jeudi dans les locaux parisiens du groupe Iliad, Free a présenté son nouveau service : TV Perso. Intégré à l’offre haut débit du FAI facturée 29,99 euros/mois, TV Perso a pu voir le jour avec la 5ème mouture de la Freebox, la Freebox HD avec encodeur intégré. TV Perso se présente comme un service communautaire inspiré de YouTube et de DailyMotion. L’offre permet aux abonnés Free situés en zone dégroupée, éligibles au service Free TV, de visualiser en différé ou en direct sur leur téléviseur (canal 13 de la box) les vidéos de ‘contributeurs’.

Seuls les abonnés équipés d’une Freebox HD peuvent intégrer leurs vidéos au catalogue, les partager avec une partie ou toute la communauté des Freenautes. Trois modes de diffusion (streaming) sont possibles : en différé à 3,5 mégabits par seconde (vidéo, éventuellement enrgistrée préalablement, qui sera diffusée via TV Perso quelques heures après son chargement) ; en direct à 1 mégabit par seconde sans que la vidéo puisse être stockée (mais diffusé en temps réel aux autres abonnés); en direct avec un stockage parallèle sur les serveurs de Free (6h50 au total par abonné) pour permettre à la fois une diffusion en temps réel et une diffusion ultérieure. Pour le direct, un caméscope ou un appareil photo numérique doit être branché sur la prise s-video ou composite de la Freebox HD (pour l’instant l’USB n’est pas supporté).

« Nous réfléchissions au projet ‘Armageddon’ depuis 4 ou 5 ans. Le lancement de la Freebox HD avec encodeur numérique embarqué, la seule box à ce jour à en disposer, nous a permis de le concrétiser. Avec TV perso, on passe dans une autre dimension : Free n’est plus seulement une infrastrure, mais une communauté de Freenautes » , a déclaré le DG d’Iliad, Maxime Lombardini, avant d’ajouter que ceux qui le souhaitent pourront créer leur propre ‘chaîne’ (flux live).

Sur les droits d’auteur, Lombardini se veut rassurant : « Nous évoluons dans un univers propriétaire, nous connaissons les noms et les coordonnées de nos abonnés. Nous pouvons donc aisément identifier l’auteur d’un contenu diffusé via TV Perso qui ne respecterait pas les conditions d’utilisation du service. Par ailleurs, une petite fenêtre s’affiche dès la première connexion avec les dispositions à respecter, protection de l’enfance, bonnes moeurs, etc. Mais il n’y a pas de modération directe, nous sommes dans une situation d’hébergeur ».

A ce jour, TV Perso n’est pas accessible sur Internet. Par ailleurs, la téléconférence (TV Perso et VoIP incluse) n’est pas – encore – d’actualité. A l’avenir, il devrait être possible d’encoder ses vidéos via TV Perso dans le seul but de les conserver et non de les partager. Enfin, Maxime Lombardini a précisé que le lancement de l’offre fibre de Free cet été devrait ouvrir TV Perso à d’autres applications, d’autres usages. Aucune limite technique n’interdit l’évolution du modèle (options payantes, services éducatifs et professionnels, publicité, partage des revenus avec les contributeurs, micro-paiement).

Laisser un commentaire

Champs Requis *.