Le réseau WiFi FON est proposé à 600.000 Neuf Box

| 0 Commentaires

Trois mois après l’annonce d’un accord avec Neuf Cegetel, le réseau FON sera officiellement compatible ce mercredi 3 octobre avec plus de 600 000 Neufbox Wifi, sous réserve de l’activation de cette option par les abonnés de l’opérateur. Le micrologiciel qui équipe ces dernières vient en effet d’être mis à jour de façon à permettre l’accès aux Foneros, les membres de la communauté FON.

« Jusqu’à présent nous avions 280.000 foneras* actives dans le monde dont 12.000 en France. En étant compatibles avec 600.000 Neufbox, nous faisons l’équivalent de cinq ans de travail en une seule nuit », se félicite Martin Varsavsky, fondateur de FON, d’autres opérateurs espagnols tels que viatel, Ya.com ou Jazztel mais également investisseur dans quelques jeunes pousses françaises comme Netvibes, Vpod ou Wikio.

Concrètement, les abonnés Neuf activant cette option pourront donc accéder dans le cadre de leur forfait aux hotspots générés par les membres de FON (Foneros) en France et dans le monde et, à l’inverse, les Foneros français et étrangers pourront accéder aux Neufbox ayant activé cette option. Ce réseau « mutualisé » sera également ouvert aux clients d’autres opérateurs haut débit s’offrant et connectant un routeur Wifi Fonera (50 euros) ou tout simplement à n’importe quel internaute achetant une session de surf (3 euros pour 24 heures.)

Les abonnés Neuf devraient être avertis de l’existence de cette nouvelle option par un courrier électronique dans les jours à venir. Si les internautes qui se retrouvent régulièrement en situation de mobilité devraient apprécier cette option leur permettant de trouver plus facilement des points d’accès gratuits lors de leurs déplacements, la plupart de ceux qui se contentent d’un usage domestique du WiFi risquent d’éprouver quelques réticences à l’idée d’ouvrir leur réseau à des étrangers, bien que le système soit, en théorie, parfaitement sûr.

« L’idée de FON est née il y a deux ans à Paris. J’en avais assez de voir des réseaux WiFi fermés et j’ai eu l’idée d’un réseau différent et global, que les gens auraient non seulement intérêt à utiliser mais encore plus à déployer eux même, en bonne intelligence avec l’opérateur », rappelle Martin Varsavsky. Quelques mois après le rachat d’Ozone, cette dynamique devrait en tout cas profiter à Neuf Cegetel, décidemment très dynamique dans le Wifi, mais également sans doute donner des idées à Free, dont le réseau Wifi (obligatoirement) mutualisé se limite pour le moment simplement aux communications vocales.

le site

Laisser un commentaire

Champs Requis *.