Jajah veut financer la téléphonie par la pub

| 0 Commentaires

L’idée de financer des services gratuits par la publicité a déjà largement fait son chemin chez les prestataires de services, mais la téléphonie est à l’heure actuelle encore préservée, les premières expérimentations menées ne s’étant pas vraiment rélévées concluantes. Les choses pourraient être amenées à changer si l’on en croit la firme Jajah, spécialisée dans la fourniture de services de voix sur IP. Celle-ci vient en effet d’annoncer, à l’occasion de l’ouverture de la conférence Ad: de New York, son intention de tester la téléphonie financée par la publicité. Pour ce faire, Jajah s’est associé à Oridian, réseau de diffusion de publicités actif à l’international, qui se chargera de fédérer les annonceurs.

« Nous avons mis au point une méthode permettant de superposer le contenu publicitaire aux appels téléphoniques de façon à ce que les utilisateurs trouvent cette publicité acceptable », affirme Roman Scharf, cofondateur de Jajah. En pratique, la firme envisage d’exploiter les quelques secondes qui précèdent la mise en relation entre les deux correspondants, de façon à ce que la publicité ne vienne pas interrompre la conversation. La traditionelle tonalité qui indique que le téléphone de son contact sonne serait donc remplacée par une réclame audio.

Distribuées par un serveur, les publicités pourraient être ciblées en fonction, par exemple, de la position géographique des utilisateurs du service, de façon à créer une certaine valeur ajoutée susceptible de convaincre les annonceurs : un potentiel « AdWords pour le téléphone » d’après Jajah. Les consommateurs pourraient toutefois se montrer réticents à financer leurs appels par la publicité s’ils éprouvent la sensation que leurs communications sont listées et que des informations en sont extraites, même si celles-ci sont gérées anonymement et de façon automatique par un système informatique.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.