Kiosque numérique : Lagardère y croit

| 0 Commentaires

Premier groupe de média français avec des marques phares comme Elle, ParisMatch ou Europe1, le groupe Lagardère est également l’un des principaux distributeurs de journaux et de magazine, via sa filiale Hachette Distribution, notamment propriétaire des enseignes Relay.

Tout en restant présent dans ce métier, le groupe a toutefois entamé la numérisation de ses activités, via HDSdigital (VirginMega) et son « Kiosque Numérique », un des pionniers français du téléchargement de journaux et de magazines, lancé en Novembre 2006. Selon ses concepteurs, le Kiosque Numérique aurait ainsi séduit en un an plus de 60 000 clients, avec un nombre de téléchargements mensuels passant de 500 à plus de 15 000 par mois (x300) tandis que son catalogue passait sur cette même période de 50 à plus de 300 titres.

« Nous percevions, il y a un an, que la lecture de la presse dématérialisée s’inscrivait dans de nouvelles tendances de consommation, l’arrivée de nouveaux venus depuis peu le confirme. Cette compétition est très stimulante : nous disposons d’un an de recul et au regard des habitudes enregistrées chez nos clients, nous savons que ce mode de lecture est en plein essor. Ainsi, nous espérons dépasser le plus gros point de vente physique qui réalise en moyenne 100.000 ventes de magazines par mois, et ce dans les 18 mois. », estiment Aymeric Bauguin et Sébastien Bégel cofondateurs du Kiosque Numérique.

Près de 10 ans après l’échec de Cytale, le concept du « papier électronique » semble en tout cas arriver à maturité avec la multiplication des projets : Kiosque Numérique de Lagardère, ViaPresse, MonKiosque, eBook Kindle d’Amazon, Bibliothèque numérique de la Fnac, offre e-paper des Echos en attendant un hypothétique eBook Store chez Apple.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.