Le FAI Alice serait bien officiellement à vendre

La concentration sur le marché de l’accès à Internet se poursuit. Ainsi, c’est sans surprise que l’on apprend aujourd’hui qu’Alice, filiale de Télécom Italia, va être mis en vente en France selon une information publiée par Le Figaro aujourd’hui. Plusieurs rumeurs avaient évoqué il y a quelques semaines un possible rachat (voir Alice n’est pas – encore – à vendre ). Malgré un plan de promotion colossal, la marque Alice n’a jamais réussi à s’imposer sur le marché hexagonal avec moins d’un million de clients quand ses trois concurrents se partagent 12 millions d’abonnés ADSL.

La mise à prix serait, selon Le Figaro, comprise entre 600 et 650 millions d’euros. Free, qui a été relégué au rang de troisième place du marché français derrière Orange et Neuf Cegetel depuis le rachat par ce dernier d’AOL, Tele2 et Club-Internet, ne devrait pas laisser passer cette occasion en or d’augmenter sa base de clients. Mais Numéricâble, très enclin à se rapprocher d’un opérateur ADSL, pourrait lui aussi se porter acquéreur. La bagarre s’annonce donc serrée pour ces 882 000 clients qui viendront gonfler le portefeuille d’Orange (6,57 millions de clients), Neuf Cegetel (3 millions) ou Free (2,62 millions).

La prochaine bataille du haut débit en France sera celle de la fibre optique, les trois opérateurs jouant des coudes depuis un an pour fibrer le plus d’immeubles possibles.

Les commentaires sont fermés.