Jiwa mieux que Deezer

jiwa musique en ligne streaming gratuit Jiwa,nouveau venu dans les services d’ecoute de musique en ligne entend se démarquer de ses concurrents tels que Deezer, l’historique Radioblogclub ou des initiatives comme le Musiline d’Orange et Lagardère grâce à un catalogue fourni, des fonctionnalités communautaires et une qualité d’encodage supérieure. Jiwa ouvre aujourd’hui ses portes au grand public, et annonce la signature d’un accord avec le numéro un des maisons de disques, Universal. Uniquement financé par la publicité, Jiwa tente un pari risqué. Présentation.

Ceux qui utilisent déjà Deezer ne se sentiront guère dépaysés en arrivant sur Jiwa, puisque le principe de fonctionnement est similaire. Un moteur de recherche permet de localiser les titres ou les artistes de son choix, et de les écouter immédiatement, sur le mode du streaming, ou diffusion en direct, ce qui signifie que les fichiers ne sont théoriquement pas téléchargés sur la machine de l’utilisateur.

Après création d’un compte, l’internaute se verra proposer la création de listes de lecture, ainsi que diverses fonctionnalités communautaires, comme l’échange de messages avec d’autres membres du service ou la recommandation de morceaux. Jiwa intègre enfin des dispositifs de recommandation automatiques, par exemple basés sur la coïncidence entre les goûts des différents utilisateurs. Aux côtés de la musique à la demande, l’internaute dispose de la possibilité de lancer des flux de contenus sélectionnés par le moteur du service, comme s’il écoutait une radio traditionnelle.

Comme la plupart de ses concurrents, Jiwa utilise un lecteur audio basé sur la technologie Flash d’Adobe. Les morceaux profiteraient d’un encodage en MP3 dont le bitrate varierait de 128 à 192 Kb/s : compromis idéal, selon Jiwa, entre la qualité de l’expérience utilisateur et les contraintes de type stockage ou bande passante. Le service étudierait toutefois la possibilité de se tourner vers un format libre comme l’Ogg Vorbis, de façon à proposer une qualité d’écoute supérieure sans pour autant augmenter ses frais de fonctionnement.

Aujourd’hui, les contrats passés font que le service de musique à la demande de Jiwa n’est accessible que depuis une adresse IP française. L’objectif est toutefois de se déployer rapidement à l’international, en commençant par l’Europe. Soumis à des accords impliquant le versement de minimums garantis aux maisons de disques concernées ainsi qu’aux frais engendrés par l’hébergement et la diffusion des morceaux, Jiwa devra rapidement trouver son public pour parvenir à la rentabilité.

A decouvrir ici : http://www.jiwa.fm/fr

Les commentaires sont fermés.