3 anciens de Google lancent un nouveau moteur de recherche : Cuil

| 0 Commentaires

Trois ingénieurs ont annoncé dimanche l’ouverture d’un nouveau moteur de recherche baptisé Cuil (prononcez « cool »), dont l’index s’élèverait à 120 milliards de pages Web, à comparer aux 40 milliards de liens revendiqués par Google. Les fondateurs de Cuil, qui estiment être en mesure d’indexer plus vite et pour moins cher les tréfonds du Web, affirment en outre être parvenus à établir des algorithmes de classement tenant compte du contexte de chaque page pour mieux décider quels sont les résultats qui doivent être mis en avant. A terme, le système se révèlerait selon ses créateurs bien plus pertinent que les mécanismes Pagerank et TrustRank implémentés par Google. A l’origine de Cuil, on trouve Tom Costello, à l’origine du premier moteur de recherche sémantique développé chez IBM, accompagné de sa femme, Anna Patterson, qui fut un temps l’architecte de l’outil d’indexation TeraGoogle, déployé sur les centres de données de la firme de Mountain View depuis 2006.

Outre cet index démesuré, Cuil essaiera de se démarquer par une certaine « éditorialisation » des résultats de recherche : ceux-ci sont regroupés en catégorie, et des suggestions de recherche plus précises sont proposées. Actuellement limité à l’anglais, Cuil devrait s’ouvrir aux langues européennes dès la fin de l’année.

http://www.cuil.com/

Laisser un commentaire

Champs Requis *.