IPTV : la France veut légiférer

| 0 Commentaires

L’IPTV, autrement dit processus de l’internet protocol television, n’est pas apprécié par les chaînes de télévisions françaises, qui font appel au gouvernement pour légiférer.

En effet, l’utilisation de l’IPTV est passible de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Alors qu’a débuté ce mercredi 26 février l’examen de la réforme de l’audiovisuel au Parlement français, le visionnage par IPTV, en particulier du sport, qui permet de profiter de plusieurs chaînes à des tarifs défiants toute concurrence met en colère plusieurs chaînes .

Cette pratique illégale séduit de plus en plus d’amateurs de compétitions sportives et représente un manque à gagner énorme pour les diffuseurs principaux comme Canal+, RMC et BeInSport. On estime désormais à 3 millions le nombre de Français qui ont recours aux IPTV.

Grâce à cette loi, le gouvernement espère lutter efficacement contre la pratique, et c’est d’ailleurs l’Arcom (fusion CSA et Hadopi) qui prendra le relais d’Hadopi et essayer de stopper les diffusions par les sites pirates.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.